Visa E2 : Créer ou reprendre une entreprise aux États-Unis ?

Si vous êtes intéressé pour fonder ou reprendre une entreprise à l’étranger, et que vous souhaitez tenter l’aventure aux États-Unis, peut-être avez-vous entendu parler du Visa E2 ? Dit aussi Visa Entrepreneur, ce dernier a pour objectif d’inciter des citoyens non américains à venir s’installer aux USA, sous des conditions bien définies.

Un cadre légal strict du Visa E2

Le Visa E2 est de nature non-immigrante : il permet au demandeur de s’installer avec sa famille aux États-Unis, du moment que l’investisseur est ressortissant d’un pays ayant un accord de bilatéralité avec les États-Unis. Fort heureusement pour vous, la France en fait partie !

Vous devez prendre la direction de l’entreprise d’un point de vue commercial et stratégique, donc disposer d’au moins 51% du capital, mais aussi faire en sorte qu’elle soit à même de générer des revenus non marginaux. C’est-à-dire que l’entreprise doit à terme, dans les 5 ans tout au plus, suffire à assurer au moins un niveau de vie minimum pour le demandeur et de sa famille.

Ainsi, il existe bien un objectif de rentabilité dans le concept du Visa E2. Celui-ci est accordé pour une durée initiale de 2 ans (jusqu’à 5 ans selon les cas), puis est renouvelable sans limite.

Choisir une localisation adéquate pour son entreprise

Le contexte géographique joue effectivement un rôle majeur lorsque vous devez déterminer si votre projet peut ou non réussir. La logique même est de s’installer là où l’entreprise peut fonctionner, là où il existe une demande pour l’offre que vous vous apprêtez à proposer au public.

D’une manière générale, il est fondamental de connaître l’évolution à court et moyen terme de la région où est située l’entreprise, que ce soit en cas de reprise comme de fondation.

En ce qui concerne la Floride ou la Californie, qui sont des états très dynamiques et actifs, avec un cadre de vie supérieur à la moyenne fédérale, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Reprendre ou fonder une entreprise aux USA?

Vous avez bien entendu le choix, mais vous devez tenir compte des avantages et inconvénients de chaque option, et évaluer les risques qui s’y rapportent.

Il est nécessaire de se souvenir que le Visa E2 met un point d’honneur à ce que votre projet soit rentable dans les 5 ans, ce qui laisse une certaine marge, cependant vous devez vous assurer, si vous créez une entreprise, que votre concept est susceptible d’engendrer des profits assez rapidement.

Le plus simple et le plus sûr serait pour vous de reprendre une structure pré-existante. L’avantage est ici de pouvoir compter sur les employés : vous pourriez par exemple procéder à la manière d’un grand chef d’entreprise tel que Warren Buffett, qui selon ses principes officiels s’évertue à toujours reprendre le personnel des sociétés qu’il rachète.

Vous disposerez d’une expérience, mise à votre disposition, sans besoin d’investir dans de la formation. Ainsi, vous pourriez recevoir de bons conseils en retour, sur la manière de conduire l’entreprise, au vu de son environnement sociologique, économique, géographique…

Il peut être tentant de vouloir créer une entreprise autour d’un concept porteur, mais vous aurez la plupart du temps besoin de fonds plus élevés, de partenaires professionnels, commerciaux ou financiers fiables. L’option est plus risquée, mais vous devez vous souvenir que vous êtes aux États-Unis : le pays du rêve américain, où la réussite est possible si vous croyez en vos chances, que vous faites preuve de persévérance au travail et d’un minimum d’inventivité, de créativité.

Le Visa E2 en chiffres

On constate une nette augmentation du nombre de Visa E délivrés à des ressortissants français : plus de 3 000 par an depuis 2015, contre à peine plus de 1600 en 2010. Cette évolution s’inscrit dans une tendance générale au niveau mondial, étant donné que plus de 60 000 Visa E sont accordés chaque année depuis 2016, soit une progression de plus de 60% en 10 ans (36 316 en 2010).

Ces chiffres ne concernent pas uniquement le Visa E2, mais démontrent un gain d’attractivité des États-Unis pour les investisseurs et repreneurs étrangers, bien qu’il soit difficile de déterminer combien de repreneurs ou créateurs d’entreprises ont pu trouver le succès grâce à cette procédure.

J’ai créé ce blog pour aider les personnes qui, comme moi un jour, ont eu à demander un Visa E2. Avec le formulaire ci-dessous, je peux vous mettre en contact avec mon avocate spécialisée en immigration basée aux USA qui fournira une assistance en français si besoin :