Différents types de VISAS aux USA

Pour se rendre aux Etats-Unis et si vous êtes français, et sous réserve de répondre à certaines conditions et de faire partie d’un pays associé au Programme d’Exemption de Visa, vous n’avez pas à obtenir de visa pour des séjours touristiques de moins de 90 jours et ce jusqu’à 180 jours par an (non consécutif).

ESTA pour les séjours touristiques et business

Il s’agit d’une autorisation de voyage pour se rendre aux USA, et elle est obligatoire depuis le 12 janvier 2009 si vous entrez aux USA par voie aérienne.

L’autorisation ESTA ne garantit en rien l’admissibilité sur le sol américain, un agent d’immigration au poste frontière prendra la décision finale de vous admettre ou non aux USA.

L’ESTA est valable pour un séjour d’affaire ou tourisme pour une durée de 90 jours maximum et n’autorise pas à travailler.

Généralement accordée immédiatement en ligne sur le site officiel, si votre ESTA n’est pas accordée, il faudra demander un visa de voyage au consulat américain.

L’ESTA est valable 2 ans est coute 14$.

La carte verte (green card) : Statut de résident permanent

Cette carte octroie donne le statut de résident permanent aux États-Unis à son titulaire et permet de travailler pour l’employeur de son choix sans aucune restriction. L’immigrant bénéficie de tous les droits d’un citoyen américain à l’exception du droit de vote.

Un parrainage est généralement nécessaire selon le type de carte. Le parrain peut être un membre de la famille ayant plus de 21 ans et possédant déjà le statut de citoyen américain.

Le délai d’attente est plus court, et cette catégorie de green card est valable pour les parents, conjoint et enfants mineurs du citoyen américain parrain de la demande. La délais est plus long si la demande de carte verte concerne des frères et sœurs majeurs et pour les enfants mariés.

Le parrain peut aussi être un employeur, qui doit obtenir un certificat du Ministère du Travail stipulant qu’aucun employé américain n’est disponible pour le poste en question, et que le salaire versé ne portera pas préjudice aux employés locaux. 3 à 4 ans sont nécessaires sur le territoire américain avant de pouvoir déposer une demande de green card, après l’obtention d’un  visa H1B, L1 ou O.

La loterie pour la carte verte

Également appelée Diversity Visa, elle permet à 55 000 candidats d’obtenir la carte verte suite à un tirage au sort aléatoire. Gratuite, il faut être ressortissant d’un pays qui n’a pas atteint son quota de cartes vertes délivrées dans les cinq années précédentes.

Le postulant doit avoir un diplôme correspondant au niveau baccalauréat ou deux années d’expérience dans un métier demandant deux ans d’études.

Visa B : pour les séjours de tourisme de plus de 90 jours

Le visa B est composé de deux catégories :

  • B1 pour les affaires
  • B2 pour le tourisme

La durée de ce visa est de 1, 3 ou 10 ans, et permet au bénéficiaire de rester 6 mois consécutifs sur le territoire américain, mais pas de travailler.

Le candidat doit prouver qu’il souhaite retourner en France (famille, travail), et qu’il possède les fonds nécessaire pour vivre six mois aux USA et toujours avoir un billet retour vers son pays d’origine.

Le visa B1 est destiné aux personnes souhaitant négocier des contrats, rencontrer des clients et prospects et prendre par exemple des commandes. Ce visa B1 ne permet pas d’exercer une activité professionnelle rémunérée ou non

Le visa B2, quant à lui, s’obtient pour rendre visite à ses proches, pour des soins, pour assister à des séminaires, évènements sportifs, musicaux, et pour visiter ce grand pays.

Visa E2 : Visa pour pour les entrepreneurs

Il concerne les Investisseurs Membres de Convention (traité commercial avec les États-Unis, comme la France par exemple).

L’investissement doit être au minimum de $50 000 et coherent avec le type de projet d’entreprise. Il doit être destiné à monter une entreprise en exploitation aux USA qui doit déjà être établie lors de la demande du visa E2.

L’investisseur peut potentiellement rester 5 ans sur le territoire et doit sortir tous les 2 ans. Ce visa peut-être renouveler sans limitation tant que les conditions du visa E2 sont remplies. De plus, le demandeur doit détenir au minimum 50% des parts de l’entreprise.

En savoir plus sur le visa E2

Visa F : pour étudier dans une université américaine

La première étape est l’inscription dans un établissement scolaire américain. L’étudiant doit ensuite prouver qu’il détient une somme d’argent lui permettant de financer ses études et son quotidien durant les douze premiers mois. Une fois sur le sol américain, l’étudiant n’a pas le droit de travailler hors du campus durant sa première année d’étude (il peut travailler 20h par semaine sur le campus). Lors des années suivantes, il pourra travailler l’équivalent d’un mi-temps en demandant l’autorisation à l’INS. À la fin des études, l’étudiant dispose de 30 jours de grâce pour visiter les États-Unis.

Visa H1B : Pour les travailleurs qualifiés

C’est l’employeur qui effectue la demande de visa pour son salarié. L’employeur certifie que le candidat sera bien employé dans son entreprise, et qu’il sera payé pour le travail et le poste indiqué lors de la demande. Ce visa est valable 3 ans, et peut être prolongé si le candidat dépose une demande de green card avant l’expiration de la 5ème année du visa.

Depuis deux ans, les quotas pour le visa H1B sont atteints dès le 1er jour.

Visa J : Pour les échanges étudiants et jobs d’été

Ce visa s’adresse aux jeunes souhaitant effectuer des études médicales, un job d’été, un stage aux Etats-Unis qu’il soit rémunéré ou non, de la recherche…

Le candidat doit prouver qu’il dispose des fonds nécessaires pour subvenir à ses besoins pendant son séjour et certifier qu’il retournera en France à l’expiration de son visa.

Visa L1 : Pour les transferts d’un employé d’une société à l’autre

Il permet de transférer des hauts responsables vers une entreprise basée ou prochainement crée aux États-Unis. Il est valable pour une période initiale de 3 ans.